Blog » Y-a-t-il un Management de Projet à la Française?

Y-a-t-il un Management de Projet à la Française?


Y-a-t-il un Management de Projet à la Française ?


Épisode 4


Bonjour M. Ellégoët,

Notre découverte du management de projet à la française continue aujourd’hui avec un nouvel épisode. Cette fois-ci on parlera de quelques points marquants de la façon de manager les projets à l’extérieur de l’Europe.

Ces dernières décennies les chinois ont donné un grand coup de collier avec leurs projets nationaux et internationaux. Quelle est la recette du succès des projets à la chinoise ? Est-il tenable ?

Ce qui est frappant, en Chine, c’est la vitesse avec laquelle les projets sont menés. Ils ont par exemple entièrement refait une gare en une nuit. Cela a certainement dû demander une préparation énorme, des techniques de construction particulières… mais les faits sont là.
Les personnes se rendant en Chine constatent également la vitesse à laquelle les immeubles poussent dans certaines villes.
Il faut cependant admettre que ces projets se font souvent sans qu’il soit tenu compte de l’intérêt des populations et qu’ils semblent être parfois de piètre qualité. Quand les chinois ont construit le Barrage des Trois Gorges, ils n’ont pas demandé aux habitants s’ils étaient d’accord, ils n’ont pas attendu que tout le monde ait évacué la zone pour commencer à laisser monter les eaux…
Mais dans un tel pays peut-on faire autrement ?
Aujourd’hui on retrouve les entreprises chinoises sur tous les grands appels d’offres dans le monde et ils les remportent souvent (Grande Mosquée d’Alger…). Si aujourd’hui on leur fait des procès en qualité, cela ne va pas durer longtemps et il faut bien admettre qu’en Afrique ce sont les entreprises chinoises qui font la pluie et le beau temps. Pour quand leur arrivée en Europe ?

Les projets en Afrique sont différents, à votre avis ?

Le management de projet à l’Africaine, c’est encore autre chose. C’est avant tout une vision pratique de l’environnement et des besoins et la capacité à inventer de nouvelles façons de faire du business.
C’est par exemple telle entreprise africaine qui met en place toute une organisation pour se faire livrer des marchandises venant du reste du monde, sans carte bleue, sans adresse précise… autant de contraintes qui ont fait reculer Amazon qui n’est toujours pas présent sur l’Afrique.
C’est aussi une vision pratique du besoin avec le paiement par mobile : c’est au Kenya qu’a été déployé pour la première fois au monde le paiement par mobile : pratiquement personne n’a de compte bancaire et encore moins de carte bleue, par contre, tout le monde a un téléphone mobile.Les projets sur le continent africain sont avant tout pratiques. Le coût et l’ingéniosité de la main d’œuvre permet d’être ambitieux et d’aborder les sujets sans complexe et avec une approche nouvelle. Ce n’est pas pour rien que les grands éditeurs américains se sont implantés au Kenya et que des Silicon Valley poussent un peu partout en Afrique.
Je pense qu’il faut être très attentif aux nouvelles approches qui vont émerger, issues de ces projets.
Ainsi, les éditeurs de jeux vidéo français sont présents au Maghreb. Pourquoi ? Proximité avec la culture européenne ? Culture nouvelle ? Approche plus simple de la création ? Cela serait intéressant à comprendre.

Vous avez travaillé en Algérie pendant quelques années. Que pensez-vous des projets dans ce pays ?
J’ai en effet pu observer de près quelques-uns de leurs grands projets.

Un premier constat : la décision est souvent entre les mains des politiques, ce qui rend difficile la prise de responsabilité sur le terrain et l’exploitation réelle des compétences en management de projet qui sont pourtant bien présentes en Algérie. Le système ne permet pas aux chefs de projet d’exprimer pleinement leur potentiel.

Une autre particularité en Algérie, c’est la difficulté à agréger les savoirs. Les entreprises algériennes n’ont pas le volume d’activité suffisant ni la continuité suffisante dans les projets pour capitaliser les expériences. Deux exceptions : la SONATRACH dans le domaine de l’Oil &Gas qui a acquis un véritable savoir-faire de maîtrise d’ouvrage (à tel point qu’elle est sollicitée dans des domaines éloignés de sa vocation naturelle) et le groupe CEVITAL dans le domaine de l’agro-alimentaire, de la construction et des services et qui a su monter des équipes de maîtrise d’œuvre.

Les compétences sont présentes, mais il y a un déficit de management.

Une des forces que j’ai pu observer dans les entreprises Françaises en Algérie, c’est de savoir travailler en association avec d’autres parties prenantes et de mettre en place un véritable travail en équipe.
Quand on arrive à monter des associations ou quand les projets sont pilotés par des Joint-Venture les résultats sont au rendez-vous. Des entreprises Françaises ont su par exemple redresser des projets pourtant mal embarqués (Aéroport d’Alger, Métro d’Alger, Distribution de l’eau à Alger…). Le service, et le travail dans les entreprises en réseau, c’est un des savoir-faire des entreprise Françaises.

Implantation d’Opteam en Algérie

Avez-vous d’autres exemples en tête ?

J’évoquerais le cas de la Turquie et des pays émergeants : sur certains appels d’offres, les turcs ont su s’engager pour des délais de livraison divisés par 4 par rapport aux entreprises Français. En Inde on parle de management de projet frugal… Chaque pays s’adapte pour mener à bien ses projets

Un mot de conclusion ?
Le management de projet bouge partout dans le monde et doit nous interpeler. Nous vivons dans un monde ouvert et nous devons nous interroger sur ce qui nous permettra de faire la différence.
Je pense qu’il faut le chercher dans ce que fait notre spécificité et que j’appelle le Management de Projet à la Française.

Ces propos sont issus de mes observations personnelles ou de mes lectures et non d’une étude approfondie.
Vos réactions et commentaires sont donc les bienvenus.

Lire Épisode 3 sur Le Management des Projets en Europe

Opteam – cabinet d’expertise dans le management de projet
 
 
 
 
 
|    Vues: 114





COMMENTAIRES


Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter!




COMMENTER CET ARTICLE


Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez remplir les champs nom d'utilisateur et nom

Nom*
 
Votre Email*
   
Commenter*
 
Identifiant*
 
Site web
M'inscrire en tant que membre de ce site*
Veuillez recopier le code:


Besoin d'aide?
Cliquez ici et tchattez avec nous!