Blog » Pourquoi appliquer le Design Thinking dans la gestion de projets ?

Pourquoi appliquer le Design Thinking dans la gestion de projets ?


Qu’est-ce-que le concept de Design Thinking ? Né dans la Silicon Valley dans les années 2000, et repris par les géants de l’Internet tels que Google, Facebook ou encore Amazon, le Design Thinking est reconnu comme un outil d’innovation et un de facteur de compétitivité face à un problème ou un projet d’innovation.

C’est une approche de l’innovation et de son management qui se veut une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive. Il s’appuie beaucoup sur un processus de co-créativité et de co-conception impliquant des retours de l’utilisateur final.

Adoptée par les entreprises les plus innovantes au monde, la culture du Design Thinking s'applique avec succès dans la gestion de projets en entreprise. Et pourquoi ? Parce que le Design Thinking est un modèle de management moderne parfaitement adapté au traitement des problématiques complexes d’un projet, caractérisé par des prises de décision qui impliquent les hommes et engagent l’équipe.

Isabelle BOUTTIER, partenaire d’OPTEAM, est une spécialiste en Design Thinking et nous avons essayé d’obtenir pour vous des détails sur cette approche.

Bonne lecture !

Bonjour Madame BOUTTIER, qu’est-ce que l’approche Design Thinking ?

C’est une approche créative de résolution de problématiques qui repose sur l’intelligence collective.

Comment s’apprend le Design Thinking ? Qu’est-ce que l’on apprend à un cours de Design Thinking?

Il n’est pas tout à fait juste de dire que le Design Thinking s’apprend. Cela sous-entendrait en effet qu’il pourrait s’agir d’une acquisition de connaissances ou de savoirs. Basé en grande partie sur la notion d’empathie, le Design Thinking, s’expérimente et s’éprouve, il relève du savoir-faire et du savoir-être. De fait, participer à un atelier de Design Thinking, c’est avant tout vivre une expérience que l’on saura transmettre. Certes, cette approche est basée en partie sur des outils qui permettent de créer un contexte propice à la génération d’idées, mais les principaux « enseignements » relèvent du savoir-être et du savoir-faire : être dans l’empathie, être à l’écoute, savoir « lâcher prise », savoir « lire entre les lignes », savoir analyser un discours et identifier des besoins et motivations, savoir construire un projet de façon collective. L’individu, dans une approche Design Thinking, apprend à se mettre au service d’un collectif et le collectif respecte la singularité de l’individu à travers la bienveillance. Il s’agit finalement d’apprendre à créer un contexte favorable à l’efficience d’un collectif qui développera les compétences nécessaires à la conduite d’un projet : la compréhension d’une problématique, l’émergence d’idées ou d’orientations, et la mise en commun de propositions de valeurs.

Le Design Thinking est-il dédié uniquement aux entreprises avec des projets innovants ?

Il semble que la notion d’innovation soit quelque peu galvaudée aujourd’hui. Il est vrai que le contexte de mondialisation que nous connaissons, renforcé par le développement exponentiel des nouvelles technologies créent une course à la compétitivité au sein de l’entreprise (et au-delà). Or, si l’innovation permet de créer de la valeur, elle ne peut toutefois être une injonction. « Soyez créatif », « soyez innovant », relève en effet de l’injonction paradoxale dans la mesure où il s’agit, au niveau du collaborateur, d’un savoir-être, et de l’entreprise, d’une culture. En d’autres termes, être innovant ne se décrète pas. Un projet, dans une approche de Design Thinking, est donc avant tout une expérience collective, une sorte de partition écrite avec la somme des « intelligences » de l’équipe en charge du projet. Une équipe évoluera par ailleurs dans une culture d’entreprise plus ou moins conscientisée et assumée et ce contexte aura un impact sur la façon dont le projet sera mené. La nature « innovante » du projet ne pourra donc être évaluée que lorsque la proposition de valeur sera créée, soit juste avant la phase d’implémentation du projet. Le design thinking est donc une approche qui permet d’aborder des projets de toute nature, dans toute forme d’entreprise. Le caractère innovant du projet ne dépendra pas de la méthode, qui peut conduire à de réels modèles disruptifs, mais de la dynamique de l’équipe et de la culture dans laquelle ses membres interagissent. L’innovation peut ainsi être présente dans toutes les entreprises mais elle ne peut être imposée et décrétée, elle doit être accompagnée, telle est la philosophie du Design Thinking.

Comment le Design Thinking aide la conduite du changement sur un projet ?

La conduite du changement est un vaste sujet dans l’entreprise, en particulier à une époque où elle est sommée d’opérer sa transformation digitale. Ici aussi, l’injonction est de rigueur dans la littérature, notamment en ligne : « vous devez opérer votre transformation digitale ! » Nous nous trouvons à nouveau face à un contexte d’injonction qui paralyse et produit des effets opposés à ceux attendus. Inscrite dans l’art de la maïeutique, en d’autres termes, l’art de faire accoucher, l’approche Design Thinking accompagne une entreprise ou une équipe projet autour de l’efficience de ses forces vives. La conduite du changement devient alors un processus, qui s’inscrit dans le temps, et dans la co-construction. Cette approche qui donne le temps et la parole, s’inscrit dans une transformation réelle et pérenne. Le Design Thinking est donc une approche très précieuse pour accompagner le changement sur un projet ou plus largement dans une entreprise.

Cette formation en Design Thinking peut-elle être personnalisée en fonction du secteur de l’entreprise?

L’approche Design Thinking est adaptative par essence. Elle permet d’accompagner une démarche projet et un groupe dans une culture. Ces éléments sont nécessairement corrélés avec le secteur de l’entreprise donc, même s’il n’y a pas d’approche Design Thinking spécifique à un secteur d’activité, il y a une écoute portée aux spécificités des acteurs et de leur environnement.

Madame BOUTTIER comment s’appelle le Design Thinking en français ?

Le Design Thinking relève d’un « état d’esprit », d’une posture, qui permet de résoudre des problématiques, de créer, voire d’innover. On pourrait donc peut-être parler « d’esprit de conception », mais il faut reconnaître que l’expression est moins imagée que le terme anglais !

Merci beaucoup Isabelle BOUTTIER !




ISABELLE BOUTTIER                                                                          

Professionnelle du digital depuis plus de 10 ans, Isabelle a mis ses compétences au service de ce secteur au sein d’Instituts d’études et d’agences de communication où elle a occupé des fonctions de Directrice de pôles d’études web et de stratégie Social Media. En 2012, elle a créé Web Image&Sens pour accompagner les entreprises dans leur stratégie de présence et d’influence sur le web et les réseaux sociaux. Isabelle est coach certifié et formatrice en Design Thinking. Elle enseigne également au sein d’écoles de commerce et de communication dont Paris School of Business et le Groupe Inseec.

 
 
 
 
 
 
|    Vues: 753





COMMENTAIRES


Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter!




COMMENTER CET ARTICLE


Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez remplir les champs nom d'utilisateur et nom

Nom*
 
Votre Email*
   
Commenter*
 
Identifiant*
 
Site web
M'inscrire en tant que membre de ce site*
Veuillez recopier le code: