Parole D'experts / Usine de projets / La France affiche plus d’investissements dans le logiciel industriel chaque année que les autres pays de l’UE

La France affiche plus d’investissements dans le logiciel industriel chaque année que les autres pays de l’UE

Le PIB européen est valorisée à hauteur de 22 milliards d’euros ce qui dépasse celle des États-Unis (18 milliards €). Mais depuis le début de XXI siècle, la majorité de pays de l’UE, dont la France, se désindustrialise à un rythme accéléré. Dans ces conditions, l’industrie française recherche les sources d’une nouvelle compétitivité, surtout en rattrapant le retard avec la Chine et les États Unis en ce qui concerne l’Industrie 4.0.

La France affiche plus d’investissements dans le logiciel industriel chaque année que les autres pays de l’UE


Qu’est-ce qu’il se cache derrière ce terme ? L’industrie 4.0 signifie simplement la numérisation de l'industrie manufacturière et la transformation numérique qui ne cesse de s’amplifier et d’irriguer tout le tissu productif. Ce phénomène est provoqué par des nouvelles tendances et des nouveaux besoins du marché. D’un côté, les nouveaux produits doivent être mis sur le marché dans des délais toujours plus courts. Par ailleurs, les clients réclament des produits de plus en plus personnalisés. L’uberisation menace les mastodontes de l’industrie européenne et les oblige de créer de la valeur de manière différente, en profitant de la vague de l’économie de plateformes, du big data ou de cloud.
 
Selon une étude « À la recherche de l’immatériel : comprendre l’investissement de l’industrie française », la France investit beaucoup moins dans les machines et équipements que d’autres pays (23 % de son investissement contre 64 % en Italie ou 43 % en Allemagne en 2015). La part des investissements en logiciels dans la formation brute de capital fixe (FBCF) des industries manufacturières françaises était en 2016 à 21,2 %, quand elle est de 7,8 % en Italie, 5,5 % Allemagne, 4,3 % en Espagne, 15,2 % au Royaume-Uni.
 
Les auteurs de l’étude constatent que « l'hyperconcentration de l'investissement immatériel suggère que la transformation du tissu industriel vers l'industrie 4.0 n'en est encore qu'à ses débuts et que l'effort d'investissements immatériels doit s'étendre à plus d'entreprises ».
 
Le défi important pour les éditeurs de logiciel industriel, c’est le fait que le logiciel doit être parfaitement intégré dans les composants d'automatisation, car l'optimisation du seul processus d'automatisation ne suffit plus.
 
Formation « Gérer un projet d'intégration logiciel

 
Dans le secteur automobile, l’apparition des véhicules autonomes fait déplacer significativement l’enjeu industriel vers la maîtrise des logiciels et des données, ce qui met en valeur le rôle fondamental des acteurs ayant un avantage compétitif dans ces technologies et redéfinit drastiquement leur place dans la chaîne de valeur internationale.
 
Lire : Le plan de Volkswagen pour créer son propre système d'exploitation de voiture
 
Dans l’industrie aéro-spatiale, la plate-forme de Dassault Systèmes « 3DEXPERIENCE » fournit une maquette numérique du système (S-DMU) qui apporte de nouvelles perspectives et une référence commune d'un bout à l'autre du processus de développement, de façon à optimiser les efforts de conception et à réduire les coûts de 40 % à 60 %.
 
Formation « Coût »

Le secteur de santé profite d’une riche offre de logiciel pour son industrie. À l’UE il y a 84 000 éditeurs de logiciels développant des applications de santé.  Le leader du marché français de logiciel, Dassault Systèmes, a intégré sa plate-forme 3DEXPERIENCE® chez Otto Bock HealthCare GmbH qui permet de modéliser avec précision la main prothétique avancée, Michelangelo, dans un délai très court.

3DEXPERIENCE® chez Otto Bock HealthCare GmbH

Dans l’industrie pharmaceutique, grâce aux investissements dans le logiciel, les essais cliniques virtuels permettent aux patients d'enregistrer des données à distance, souvent dans le confort de leur domicile, seront plus nombreux. Cela sera facilité par l'avancement des nouvelles technologies, telles que les appareils de surveillance portables, et l'utilisation plus large des smartphones pour enregistrer et transmettre les données des patients à distance, en temps réel, ainsi que des logiciels plus sophistiqués de suivi des anomalies et de la conformité pour assurer la fiabilité de ces données.
 
Les exemples de logiciel dans la filière de santé :
  • Applications pour prescrire la pratique d’entrainements sportifs ou physiques
  • Logiciels et application d’observance
  • Logiciel ou application de calcul de dose
  • Applications pour personnes âgées (en EHPAD)
  • Les logiciels de gestion administrative
  • Les logiciels de stockage, archivage et simple communication de données
  • Logiciels ou application destiné à la télésurveillance du patient avec notion d'alertes
  • Les logiciels permettant une meilleure visibilité ou un embellissement des données
  • Logiciels d'aide à la dispensation
 
Fait intéressant, des chercheurs du MIT ont conçu une petite capsule qui après avoir été avalée, se déploie pour former un Y et ainsi reste accrochée dans l'estomac au moins un mois. L'un des bras de cette capsule imprimée en 3D dispose de quatre réservoirs pouvant contenir plusieurs médicaments. Les chercheurs travaillent aussi sur la possibilité de contrôler l’ouverture de ces compartiments à distance via le smartphone. À 2018 la FDA approuve la première pilule connectée’ (Abilify).
 
Pour les responsables de compliance, la qualification d’un logiciel comme un dispositif médical relève un ensemble de questions liées à la réglementation de marché de logiciel pour le secteur de santé.

Pour les marketeurs, l’intégration de logiciel dans les produits pharmaceutiques où automobiles, ainsi que l’importance croissante de la recherche de solutions (dans le pharma les solutions de traitement de maladies) exige de connaitre les particularités du marketing de logiciels.

Formation / Conseil « Marketing stratégique » pour un éditeur de logiciel
Je profite
Formation / Conseil « Marketing stratégique pour un éditeur de logiciel

   


ALEX GOR
 
ALEXANDRE GOR
 



Alexandre accompagne les éditeurs de logiciel et les sociétés informatiques dans leurs besoins d’organiser le département marketing, de rédiger le plan marketing, d'optimiser les business modèles, de se re-positionner, de segmenter les marchés, de cerner les USP ou CSF ou d’autres missions associées au marketing stratégique, le développement de produits ou plus largement - la stratégie de l’entreprise. Il s’appuie sur son experience de 15 ans dans la mise en oeuvre de stratégies B2C et B2B dans les filières informatiques et pharmaceutiques.

 
 
 
 
 
|    Vues: 772





Restez informé

Chaque mois. Les meilleurs histoires. Zero efforts.
   

Je souhaite recevoir la newsletter d'Opteam, et je donne mon accord pour sa politique de confidentialité.


E-LEARNING

Module ‘Cadrage de projet’  E-LEARNING
Gratuit
Pour apprendre à son propre rythme Je profite


Les avantages OPTEAM

Spécialisation Specialisation dans le management de projet avec la maîtrise de principaux référentiels du métier
Adaptabilité Approche spécifique pour chaque entreprise et pour chaque marché
Étendue L’offre la plus large sur le marché sur le management de projet : 99 formations et 10 modes d'intervention
Expertise
Expertise de nos consultants reconnue dans tous les secteurs économiques en France et à l'international
Satisfaction
Taux moyen de satisfaction de nos clients

Être rappelé

Rappel immédiat

Un conseiller d'Opteam se tient à votre disposition et vous rappelle immédiatement et gratuitement.

TÉlÉphone:
Nom & Question: